Norbert Bézard / Le Corbusier

Norbert Bézard (1896-1956)

Portrait de Norbert Bézard

Né dans la Sarthe en 1896, Norbert Bézard sera boulanger, ouvrier agricole, apiculteur, fossoyeur, mais aussi un temps employé aux usines Renault… Autodidacte, touche-à-touche de génie, il aura le désir d’animer les campagnes et son village, Piacé.
Engagé pour la cause paysanne au début des années 1930, il lancera avec un groupe militant les grandes lignes d’une réforme agraire. C’est à ce moment qu’il rencontrera l’architecte Le Corbusier (1887-1965), à la réputation déjà internationale.
De cette rencontre naîtront une collaboration et une solide amitié. Pour unique exemple, Bézard rédigera un texte sur le Village coopératif pour l’ouvrage de son ami « Les Trois établissements humains », paru en 1945… Leur amitié ne se démentira pas jusqu’au décès de Bézard en juillet 1956.
Dans les dernières années de sa vie, Bézard s’engagera dans un travail de céramiste et de peintre. Il recevra l’admiration et, une nouvelle fois, le soutien de Le Corbusier. Il réalisera, entre autres, un ensemble de céramiques pour la Chapelle de Ronchamp. L’architecte aura l’occasion de le décrire comme un homme « dur, vif, aigu, éclatant de santé, piquant des rages folles contre les imbécilités de l’existence, montrant des crocs menus, aigus lorsqu’il rit ou crie. »

En savoir plus

Norbert Bézard en quelques dates :

Le Corbusier (1887-1965)

Portrait de Le Corbusier

Architecte et urbaniste majeur du XXème siècle, Charles-Edouard Jeanneret dit Le Corbusier fut également peintre, sculpteur, homme de lettres et polémiste hors pair. Il a véritablement révolutionné l’architecture mondiale et l’urbanisme contemporain en inventant un langage plastique neuf - le purisme - basé sur la « simplicité des formes, l’organisation et la rigueur ».
Jamais il ne s’est départi de son devoir de penseur efficace du bien-être, qui « est d’essayer de mettre l’homme d’aujourd’hui hors du malheur, hors de la catastrophe ; de le mettre dans le bonheur, dans la joie quotidienne de l’harmonie ».

Parmi ses principales réalisations :

Le Corbusier en quelques dates :